Comment l’huile de CBD peut aider à lutter contre les allergies ?

Yeux qui piquent, éternuements constants et nez qui coule : surtout au printemps, les allergies rendent la vie difficile à de nombreuses personnes. Cependant, il existe aussi des allergies qui se manifestent sous l’effet de divers facteurs environnementaux. Il peut s’agir, par exemple, de réactions allergiques à des produits, des textiles ou des aliments.

Les gouttes d’huile de CBD se sont déjà révélées extrêmement utiles dans de nombreux domaines. L’article suivant traite donc de la question de savoir si le médicament miracle qu’est le chanvre peut également soulager les allergies.

Qu’est-ce qui se cache derrière le terme CBD ?

Le chanvre a toujours été considéré comme l’une des plantes les plus connues et les plus anciennement cultivées et était déjà utilisé il y a des milliers d’années à des fins de guérison. Jusqu’à présent, plus de 480 composants essentiels de la plante de chanvre ont été identifiés. Les plus connus sont le tétrahydrocannabinol (THC), le cannabinol (CBN), le cannabigérol (CBG) et le cannabidiol (CBD).

Mais qu’est-ce que les gouttes de CBD ont de si spécial ?

Contrairement au tristement célèbre THC, la prise de CBD ne provoque pas d’effet psychoactif. Pour cette raison, le cannabidiol est considéré comme un composant particulièrement sûr et est généralement très bien toléré. De nombreuses études ont prouvé que le CBD est particulièrement efficace comme analgésique et remède à diverses maladies. En même temps, il aide à lutter contre la tension nerveuse, la dépression et a même un effet antipsychotique et antiépileptique. Même dans le cas du cancer, certains résultats positifs ont déjà été obtenus.

En raison de ses multiples possibilités d’application, l’huile de CBD devient de plus en plus populaire.

Comment les gouttes de CBD peuvent-elles aider à lutter contre les allergies ?

Le CBD sert de support au système endocannabinoïde. Cela a un impact très important sur le système immunitaire de l’organisme. Le système endocannabinoïde est également connu comme un système physiologique qui est une partie fondamentale du système nerveux. Cependant, il n’est pas seulement responsable du système immunitaire, mais il permet également de soulager la douleur.

De manière caractéristique, le système endocannabinoïde tente de maintenir ou de rétablir un équilibre dans l’organisme. Par conséquent, dès qu’il y a une intervention sur ce système physiologique, il y a un impact immédiat sur la santé, les nerfs et la sensation de douleur.

Les personnes souffrant d’allergies peuvent donc être soulagées par le CBD, car le système endocannabinoïde a besoin de cannabinoïdes pour fonctionner correctement. Contrairement aux autres cannabinoïdes, le CBD se lie aux récepteurs CB-1 et CB-2. Les récepteurs CB-1 sont responsables du système musculo-squelettique, de la coordination, de l’humeur, de la mémoire, de l’appétit, de la douleur, ainsi que des émotions et sont situés dans le cerveau.

En revanche, les récepteurs CB-2 sont présents dans le système immunitaire où ils agissent sur l’inflammation et la douleur. Par conséquent, en prenant du CBD, toutes les fonctions sont régulées, ce qui assure une interaction idéale entre le corps et l’esprit. L’effet calmant du CBD n’affecte donc pas seulement les zones physiques, mais aussi le bien-être mental.

En cas d’allergies, la prise de CBD permet au système endocannabinoïde de stabiliser le système immunitaire. En d’autres termes, il empêche les histamines d’être libérées par les mastocytes. Les histamines, quant à elles, sont créées par les réactions allergiques et inflammatoires et provoquent les symptômes d’allergies bien connus tels que le reniflement, les démangeaisons des yeux, etc.

Comment le CBD agit-il contre les symptômes des allergies ?

Anti-inflammatoire

La libération d’histamines étant inhibée, le système endocannabinoïde peut à nouveau renforcer le système immunitaire. Par conséquent, ceux qui souffrent de réactions allergiques et prennent des gouttes de CBD se protègent non seulement d’une fermeture désagréable des voies respiratoires, mais peuvent également contrer un nez bouché et une toux. Le CBD s’est révélé particulièrement efficace pour les problèmes respiratoires et peut donc également soulager les patients asthmatiques.

Antimicrobien

Grâce à son effet antimicrobien, le CBD permet aux zones cutanées affectées par une réaction allergique de guérir plus rapidement. Cela permet également de se protéger contre les allergènes présents dans l’air.

Calme les nerfs

À maintes reprises, les personnes allergiques font état de symptômes désagréables de stress, d’anxiété et même d’humeur dépressive pendant les allergies. Comme le CBD augmente la libération de l’hormone du bonheur, la sérotonine, il en résulte un sentiment de bien-être accru. En outre, le corps augmente sa résistance au stress.

Un meilleur sommeil

L’effet calmant des gouttes de chanvre assure à son tour une meilleure nuit de sommeil.

Prise et dosage

Les gouttes de CBD peuvent être prises de différentes manières. Mais en principe, l’huile est utilisée par voie orale. Le goût étant perçu comme désagréable par certains, l’huile peut également être consommée avec d’autres aliments. Sinon, l’huile est versée directement sous la langue.

Pour commencer, commencez par une petite dose, car chacun réagit différemment au cannabidiol. Cependant, la quantité peut être augmentée de façon continue jusqu’à ce qu’il y ait une amélioration.

Selon le type et la gravité de l’allergie, une huile de CBD à 5 ou 10 % est donc recommandée. En principe, la microdose se situe entre 0,5 et 20 mg de CBD, s’il s’agit d’une solution à 5 %.

Par conséquent, pour les symptômes légers, il suffit de prendre trois gouttes d’une huile à 5 pour cent, matin et soir. Cette dose peut être portée à cinq gouttes la semaine suivante, mais ce n’est pas obligatoire.

Pour les symptômes plus graves, trois gouttes d’une huile de CBD à 5 % sont prises le matin et le soir au cours de la première et de la deuxième semaine. À partir de la troisième semaine, la dose est augmentée à cinq gouttes de CBD.

Pour arriver à la dose correcte, il faut toujours garder à l’esprit le poids du corps. Fondamentalement, le dosage doit toujours être effectué individuellement, car les résultats peuvent varier d’un patient à l’autre.

Comment le CBD peut aider à lutter contre la septicémie ?

La septicémie n’est pas une maladie. Le terme technique décrit une réaction systémique de l’organisme à une infection qui est devenue incontrôlable. La septicémie peut être causée à la fois par des bactéries et des champignons.

Cet état pathologique doit absolument être pris au sérieux car il peut entraîner un choc, une défaillance de plusieurs organes et même la mort. Si l’on considère le monde dans son ensemble, le sepsis est la cause la plus fréquente de décès liés à une infection.

Les recherches suggèrent que le CBD, en tant qu’extrait de la plante de chanvre, peut contribuer à influencer favorablement le système immunitaire. En outre, le potentiel anti-inflammatoire du composé végétal pourrait être utilisé à titre de soutien.

Le CBD contre la septicémie : qu’est-ce que le cannabidiol ?

Les produits CBD bénéficient d’une demande constante. En effet, l’extrait de la plante de chanvre aurait de nombreuses utilisations. De nombreuses personnes utilisent le composé de la plante pour soulager les maux de tête, les problèmes menstruels ou diverses maladies telles que le diabète et la maladie de Tourette.

L’intérêt pour la plante de chanvre et ses extraits n’est pas nouveau. Les composants de la plante étaient déjà utilisés dans l’Égypte ancienne. La plante combine une variété de nutriments tels que des minéraux, des fibres, des protéines, des acides gras et des vitamines. Cependant, les chercheurs sont particulièrement intéressés par les composants suivants du chanvre :

  • Cannabidiol
  • Cannabigérol
  • Cannabichromen
  • flavonoïdes

Pendant longtemps, les études ont été exclusivement consacrées au tétrahydrocannabinol (THC). Dans la population générale, la substance est principalement connue comme une substance psychoactive. Ces dernières années, le CBD a été de plus en plus mis en avant.

Le cannabidiol a un effet non-toxique, ce qui constitue un réel avantage lors de son utilisation. En outre, il a été constaté que le CBD possède des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques, sédatives et anxiolytiques. Celles-ci pourraient également présenter un intérêt dans le contexte de la septicémie.

Le CBD (cannabidiol) et le système endocannabinoïde

L’effet potentiel sur l’empoisonnement du sang, également connu sous le nom de septicémie, est dû au système endocannabinoïde. Cette merveille complexe est présente dans chaque corps humain. Il exploite l’action des récepteurs CB1 et CB2. Ceux-ci sont distribués dans tout le corps. Par exemple, dans les organes et les tissus.

Les récepteurs CB1 se trouvent principalement dans le cerveau, les reins et les intestins. On pense qu’ils favorisent la motivation et les processus cognitifs. Les récepteurs CB2 sont situés dans le système nerveux central et semblent jouer un rôle important dans la défense immunitaire.

Les cannabinoïdes se lient aux récepteurs et les activent. Le corps humain est capable de produire lui-même ces substances. Les médecins les appellent les endocannabinoïdes, qui peuvent être produits à la demande. L’anandamide et le 2-arachidonylglycérol sont parmi les endocannabinoïdes les plus connus. Même si le système endocannabinoïde n’a pas encore été entièrement déchiffré, les experts supposent qu’il déclenche d’importants processus de régulation dans l’organisme et qu’il est donc indispensable.

En plus des cannabinoïdes propres à l’organisme, l’apport de cannabinoïdes à base de plantes devrait réussir à traiter ce système complexe. Il pourrait en résulter les effets anti-inflammatoires, analgésiques et anti-anxiété mentionnés plus haut.

CBD et septicémie : effets

Selon une théorie, les effets supposés du CBD sont ressentis en activant le système endocannabinoïde du corps. Dans le cas de la septicémie, le potentiel anti-inflammatoire est primordial. Après tout, la septicémie est un foyer d’infection incontrôlé. L’effet vasodilatateur présumé du CBD peut stimuler le flux sanguin et donc être bénéfique en cas d’inflammation.

En outre, le CBD est associé à un effet de soulagement de la douleur. Des études en témoignent, mais aussi de nombreux témoignages. Étant donné qu’une maladie s’accompagne généralement de symptômes de douleur parfois sévères, ce serait également un point de départ souhaitable pour le CBD.

Il est possible que la régénération soit également soutenue par les effets calmants. Les récepteurs cannabinoïdes de l’organisme peuvent également être détectés dans les cellules immunitaires. On peut donc espérer que le cannabidiol puisse également soutenir le système immunitaire dans son travail. Cela serait également utile en ce qui concerne la septicémie.

CBD pour la septicémie : études

L’effet de la CBD sur les foyers inflammatoires fait désormais l’objet de nombreuses recherches. De nombreuses études ont mis en évidence le potentiel du cannabidiol. En ce qui concerne la septicémie, la science en est encore à ses débuts. Néanmoins, il y a aussi ici des premiers résultats qui sont prometteurs.

Une étude a porté sur un iléus induit par une septicémie. Un iléus est une obstruction de l’intestin. La septicémie peut entraîner une réduction des mouvements dans l’intestin. C’est pourquoi les médecins cherchent à stimuler la fonction intestinale en cas de septicémie. Par exemple, la congestion des bactéries et des agents pathogènes peut être contrée.

Apparemment, les antioxydants peuvent contribuer à l’obstruction intestinale causée par la septicémie. C’est là qu’intervient le CBD, qui exerce des effets antioxydants et anti-inflammatoires. En outre, l’extrait de la plante de chanvre influence l’amide hydrolase des acides gras (FAAH). Cette dernière est à son tour impliquée dans la dégradation des endocannabinoïdes.

Dans l’étude en question, des souris ont été examinées. Chez eux, la septicémie a provoqué un retard dans la vidange du tractus gastro-intestinal. Au final, les scientifiques ont conclu que la septicémie provoque un déséquilibre du système endocannabinoïde. Le CBD pourrait être utile de manière limitée pour l’obstruction intestinale qui se produit à la suite d’une septicémie.

D’autres études doivent maintenant prouver l’efficacité réelle de l’extrait de la plante de chanvre contre la septicémie.

Huile de CBD pour la septicémie : expériences

La théorie selon laquelle le cannabidiol, extrait de la plante de chanvre, intervient dans le système endocannabinoïde de l’organisme et déclenche ainsi des effets positifs semble prometteuse. Dans la pratique, cependant, les rapports empiriques font malheureusement défaut. Cela pourrait être dû au fait que le CBD n’est pas un remède courant pour la septicémie. Il est plutôt concevable de prendre la substance comme un complément. Comme il n’est pas rare que les patients atteints de septicémie soient en mauvais état, ils ne prennent pas eux-mêmes l’initiative d’un tel traitement. Dans la médecine conventionnelle, cependant, le CBD fait l’objet d’une attention croissante. Cependant, des rapports d’expérience existent en ce qui concerne les processus inflammatoires dans le corps, par exemple l’acné.

Les patients doivent donc découvrir par eux-mêmes si et comment l’huile de CBD fonctionne en cas de septicémie. À ce stade, nous tenons toutefois à rappeler qu’en cas de septicémie, il convient toujours de recourir à une aide médicale et à des approches thérapeutiques conservatrices.

Utilisez le CBD pour la septicémie : Dosage

Le CBD est un extrait naturel. Pour cette raison, il est difficile de donner une recommandation de dosage uniforme. Chaque personne réagit différemment aux extraits naturels. Par conséquent, le cannabidiol doit être dosé individuellement.

Il est courant de commencer par un faible dosage. On peut ensuite l’augmenter successivement jusqu’à l’obtention de l’effet désiré. À titre indicatif, 2 × 4 gouttes d’huile de CBD par jour. L’application sous forme de gouttes huileuses est particulièrement populaire. Ce n’est pas étonnant, après tout, cette forme de dosage offre de nombreux avantages. Par exemple, le dosage est facile, même lorsque vous êtes en déplacement. L’ajustement du dosage ne pose aucun problème avec l’huile de CBD.

La forme d’application sublinguale est très répandue et convient également aux débutants. Quelques gouttes d’huile de CBD sont placées dans la bouche, ou plus précisément sous la langue. Il est important d’attendre environ 2 minutes avant d’avaler les résidus du produit. Ainsi, la muqueuse buccale dispose d’une fenêtre de temps suffisamment large pour absorber les précieux ingrédients. Dans le cas optimal, les utilisateurs s’abstiennent de manger et de boire pendant environ 20 minutes afin de ne pas perturber le processus d’absorption.

CBD pour la septicémie : formes de dosage

En plus de l’huile de CBD, il existe d’autres formes de dosage qui peuvent être utilisées pour ingérer du cannabidiol. Il s’agit notamment de :

  • Huile de CBD
  • Capsules de CBD
  • Pastilles de CBD
  • Teintures de CBD
  • Alimentation CBD
  • Liquides CBD
  • Thé CBD
  • Crèmes CBD
  • Globules de CBD

Si un produit à base de CBD n’a pas produit l’effet désiré jusqu’à présent, un ajustement du dosage ne devrait pas avoir lieu trop tôt. Les experts conseillent d’augmenter la quantité au plus tôt après une semaine. Toutefois, la condition préalable est que l’administration précédente ait été bien tolérée.

CBD et septicémie : effets secondaires

Aucun effet sans effets secondaires ? Pas tout à fait, mais même les extraits naturels peuvent avoir des effets secondaires indésirables. Comparé aux médicaments classiques, le CBD est bien toléré. En outre, rien n’indique que l’extrait de plantes crée une dépendance.

Toutefois, avant de le prendre, il faut tenir compte du fait qu’une somnolence, un assoupissement et une sensation de bouche sèche peuvent survenir. La bouche sèche peut être combattue en buvant des quantités suffisantes. La somnolence et l’endormissement sont souvent liés à une augmentation du dosage. Il peut alors être utile de diminuer le montant.

L’huile de CBD pour la septicémie : Interactions

Les interactions ne sont connues de beaucoup de personnes que dans le cadre d’un plan de médication complet. Toutefois, les extraits de plantes peuvent également interagir entre eux ou avec des médicaments. Il en résulte des effets secondaires indésirables.

On a découvert que le cannabidiol est capable d’agir sur les enzymes de l’organisme. Ainsi, les médicaments peuvent avoir un effet plus ou moins fort. Afin d’éviter une interaction indésirable, il est conseillé de consulter votre médecin si vous prenez régulièrement des médicaments.

En principe, les médicaments suivants peuvent interagir avec le CBD :

  • Inhibiteurs d’acide
  • Anticoagulants
  • Antidouleurs
  • Neuroleptiques

CBD et autres compléments alimentaires

Cela peut paraître surprenant au premier abord, mais même les extraits naturels peuvent interagir les uns avec les autres. Cela peut entraîner des symptômes désagréables. Par exemple, lorsque le CBD est associé à la cataire, au kava, au houblon, au L-tryptophane, au millepertuis ou à la mélatonine, il peut en résulter une augmentation de la somnolence. Cette situation est décrite comme désagréable dans la vie quotidienne. Pour cette raison, il ne faut pas les prendre ensemble.

Si un produit ne dépasse pas une teneur en THC de 0,2 %, il est classé comme un complément alimentaire. L’avantage de cette méthode est que les préparations correspondantes n’ont ni un effet intoxicant ni un potentiel de dépendance. Les compléments alimentaires contenant de la CBD sont en vente libre. Une ordonnance n’est donc pas nécessaire.

Le CBD peut-il aider à soulager les démences ?

La démence se caractérise par une perte de performance de certaines fonctions cérébrales, comme la mémoire. La maladie affecte principalement les capacités cognitives. Les patients peuvent avoir des difficultés à s’orienter, à parler, à apprendre, à planifier et à reconnaître. Les patients atteints de démence peuvent également présenter des déficiences au niveau de leurs capacités émotionnelles et sociales. Il n’est pas rare que cela entraîne des symptômes tels que des changements de personnalité et des sautes d’humeur imprévisibles.

De nombreuses personnes s’interrogent sur la différence entre la maladie d’Alzheimer et la démence. Les termes sont souvent assimilés, bien qu’il existe une différence. La maladie d’Alzheimer est une forme spécifique de démence qui touche environ 60 % des personnes. Ainsi, la maladie d’Alzheimer est une démence, mais une démence n’est pas automatiquement une maladie d’Alzheimer. Non seulement pour les patients eux-mêmes, mais aussi pour les proches, la maladie est un défi et une atteinte à la qualité de vie. Dans la recherche de mesures de soutien, le CBD est souvent essayé. L’extrait de la plante de chanvre aurait un effet protecteur sur les tissus nerveux et améliorerait les performances cognitives.

La démence altère le système endocannabinoïde

Chaque être humain possède ce qu’on appelle un système endocannabinoïde (ECS en abrégé), qui repose sur deux récepteurs différents (CB 1 et CB 2). Selon les chercheurs, ce système finement réglé influencerait de nombreuses fonctions corporelles et activerait les neurotransmetteurs.

De nombreuses études ont cherché à savoir si le CBD, en tant que cannabinoïde, pouvait être utile à l’organisme humain. Il a été prouvé que le CBD semble s’arrimer aux récepteurs CB1 et CB2 de l’organisme.

En outre, les chercheurs ont pris conscience de ce qui suit :

  • Le CBD peut apparemment exercer des effets calmants sur le système nerveux central et réduire l’anxiété.
  • Le CBD est apparemment capable de soulager la douleur
  • Le CBD a un potentiel anti-inflammatoire

Relation entre la démence et le SCE

Dans la démence, on pense que les processus inflammatoires du tissu nerveux sont en partie responsables de la maladie. Des chercheurs de Dublin ont réussi à établir un lien entre le système endocannabinoïde et le contrôle de l’inflammation nerveuse.

Lien entre la maladie d’Alzheimer et le SCE

Chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, des modifications du système endocannabinoïde de l’organisme ont en effet pu être détectées après la mort. Les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 semblent jouer un rôle particulier à cet égard. Pour cette raison, certains scientifiques pensent que la maladie pourrait être étroitement liée au SCE, mais des études supplémentaires sont nécessaires pour donner une recommandation claire aux patients.

Le cannabidiol (CBD) est-il efficace contre la démence ?

Les malades se demandent si le CBD peut être d’un grand secours en cas de démence. Tout d’abord, le cannabidiol est un extrait naturel et non un médicament. Le CBD étant classé comme un complément alimentaire, aucune promesse de guérison ou d’efficacité ne peut être faite. Jusqu’à présent, la démence est considérée comme incurable, et l’utilisation de la CBD ne peut rien y changer. Cependant, l’extrait de chanvre pourrait développer des propriétés positives dans le cerveau et l’ensemble du corps d’une personne malade.

L’inflammation est un signal d’alarme important pour l’organisme. Cependant, une inflammation persistante peut provoquer une grande quantité de radicaux libres nocifs. Cela inclut les types d’oxygène réactif.

La bêta-amyloïde, une protéine produite par l’organisme, peut également provoquer une présence accrue de types d’oxygène réactif. Cela peut entraîner une perte de synapses (points de contact entre les cellules nerveuses) et de neurones (cellules électriquement excitables) dans le cerveau. C’est à ce moment-là que des symptômes neurologiques tels que la perte de mémoire apparaissent.

Le CBD serait capable d’inverser cet effet indésirable. Des études sur le sujet ont donné des résultats intéressants. Par exemple, on a constaté que les cannabinoïdes ont un effet protecteur sur les tissus nerveux.

Ce que disent les études sur le CBD pour la démence

Les chercheurs n’ont pas seulement trouvé des preuves des propriétés protectrices du CBD dans des études. Les scientifiques de l’université Sapienza de Rome, en Italie, supposent également que la CBD pourrait avoir le potentiel de stimuler la croissance du tissu nerveux. On pense que les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires du cannabidiol peuvent y contribuer.

Cette hypothèse est très intéressante pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, car la croissance du tissu nerveux est ralentie au cours de la maladie. Il convient toutefois de souligner à ce stade que l’on ne sait toujours pas quels sont les processus à l’origine de la maladie de démence.

Les ECS et le CBD, ainsi que la maladie elle-même, doivent d’abord faire l’objet de recherches plus approfondies afin que le cannabidiol puisse faire partie du programme de traitement. En attendant, les personnes intéressées peuvent essayer un supplément en vente libre.

L’huile de CBD pour la démence : expériences

Pour l’instant, il n’y a pas de témoignages qui traitent de la démence par le CBD. Cela s’explique peut-être aussi par le fait que les personnes concernées ne communiquent pas nécessairement sur Internet. Cependant, avec d’autres maladies typiques de l’âge comme la goutte et l’arthrose, de bons résultats ont apparemment pu être obtenus.

Le CBD peut-il être bénéfique aux étudiants ?

Le CBD, ou Cannabidiol, est un remède qui gagne en popularité pour sa grande variété de bénéfices potentiels pour la santé, y compris le soulagement du stress.

Les années à l’université sont considérées comme les meilleures années de la vie d’un jeune adulte. La liberté que procure le fait de vivre seul, associée à un environnement multiculturel entouré de personnes diverses, est la recette parfaite pour la croissance et le développement.

Si l’université est une période passionnante pour apprendre à mieux se connaître, elle peut aussi être très exigeante et stressante.

Les attentes des parents, l’anxiété sociale, les examens et la peur de l’avenir sont autant de problèmes auxquels un étudiant peut être confronté à un moment donné de sa carrière universitaire.

Parfois, ces facteurs peuvent sembler incontrôlables et les étudiants peuvent avoir recours à des méthodes malsaines pour y faire face.

Puisque le CBD est encore une zone grise, examinons de plus près le CBD et la façon dont ce composé naturel peut influencer positivement les étudiants.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le cannabidiol, communément appelé CBD, est l’un des nombreux composés naturels présents dans les plantes de cannabis (chanvre ou marijuana).

Le CBD se distingue des autres composés cannabinoïdes parce qu’il peut offrir une grande variété d’avantages médicinaux et thérapeutiques pour la santé.

Le CBD est souvent extrait du chanvre industriel, puis transformé en un assortiment de produits tels que l’huile, les produits comestibles, l’huile à vaporiser, etc.

Le CBD est de plus en plus accepté car il influence directement le système endocannabinoïde (ECS) de notre corps. Chaque être humain possède un système endocannabinoïde composé de récepteurs appelés CB1 et CB2.

Ces récepteurs sont situés dans tout le système nerveux central de l’organisme et contribuent à réguler l’humeur, la réponse à la douleur, l’inflammation et le sommeil.

Lorsque le CBD est consommé, il stimule le corps à utiliser davantage ses récepteurs cannabinoïdes, offrant ainsi de nombreux avantages potentiels pour la santé.

Le CBD peut-il me faire planer ?

Tout d’abord, le CBD n’est PAS de la marijuana. Le CBD est un composé naturel indépendant qui ne contient pas le composé psychotrope connu sous le nom de THC.

Le CBD n’est pas psychoactif et ne vous fera pas planer ni vous intoxiquer. Le CBD n’a pas d’effet négatif sur la réponse sensorielle ou la conscience.

Le CBD est également considéré comme n’entraînant pas de dépendance, ce qui signifie qu’il n’y a aucun risque connu d’abus ou de dépendance.

Si vous choisissez d’utiliser du CBD, assurez-vous d’acheter auprès d’une entreprise réputée qui utilise du CBD pur et n’utilise pas de produits chimiques dangereux ou de composés inattendus.

Comment le CBD peut-il être bénéfique aux étudiants ?

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le CBD offre un large éventail d’avantages potentiels en matière de santé médicinale et thérapeutique.

Pour les étudiants, le CBD peut être particulièrement bénéfique. Voici la série de problèmes pour lesquels le CBD peut aider :

L’ANXIÉTÉ SOCIALE

Soyons francs, tout le monde n’a pas la présence sociale de Beyoncé.

Beaucoup d’entre nous souffrent d’anxiété sociale, que ce soit pour parler devant une classe ou pour aborder un éventuel coup de foudre.

Cette sorte de peur paralysante peut être difficile à surmonter et peut même s’aggraver avec le temps.

Le CBD possède des propriétés relaxantes qui peuvent potentiellement procurer un état d’esprit calme et paisible lorsqu’il est consommé.

TESTER L’ANXIÉTÉ

Il est courant de se sentir nerveux avant un examen important, surtout si vous n’avez pas été très bon lors du dernier.

Même après avoir passé des heures à étudier, il se peut que vous ayez un trou noir au moment de passer l’examen.

Nous nous mettons naturellement la pression pour réussir, ce qui peut nuire à notre mémoire et provoquer un « trou noir ».
Le CBD peut aider à atténuer les sentiments de nervosité et d’anxiété avant un examen, en favorisant un état de pensée plus clair.

PROBLÈMES DE SOMMEIL

Il y a peu de chances que vous ayez un horaire de sommeil continu tout au long de vos études.

Entre les cours, le travail, les études et les activités extrascolaires, le sommeil devient presque secondaire.

Dormir suffisamment n’aide pas seulement notre corps à se réparer, mais lui permet aussi de se recentrer sur la journée à venir.

Le sommeil est l’une des principales fonctions contrôlées par l’ECS et la prise de CBD avant le coucher peut favoriser un cycle de sommeil positif et sain.

DOULEUR PHYSIQUE

Que vous soyez un étudiant-athlète, un guerrier intra-muros ou que vous essayiez de vous débarrasser de vos « 15 ans de première année », rester actif est essentiel pour maintenir une bonne condition physique et mentale.

Lorsque vous êtes dans la force de l’âge, vous pouvez vous blesser et ressentir des douleurs musculaires ou articulaires.

Le CBD peut être excellent pour soulager la douleur grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

LA SANTÉ MENTALE GLOBALE

Des facteurs tels que les attentes des parents, les charges de travail écrasantes et les pensées imminentes de l’avenir peuvent vraiment mettre à mal la santé mentale d’un étudiant.

Les étudiants deviennent anxieux face à ces facteurs, ce qui peut entraîner du stress, des crises de panique, voire une dépression.

Les propriétés calmantes du CBD peuvent aider les étudiants à ralentir leur processus de pensée en spirale et à recalibrer leur pensée.

Produits à base de CBD pour les étudiants

Il est important de comprendre que le CBD affecte chaque personne différemment.

Ceci étant dit, certains produits peuvent être plus efficaces pour les étudiants que d’autres.

Avec le récent boom de la croissance du CBD, il y a actuellement une variété de produits disponibles pour le public.

L’huile de CBD est probablement le produit le plus connu, qui a gagné sa reconnaissance pour sa capacité à aider à traiter l’épilepsie et les crises d’épilepsie.

L’huile de CBD peut également réguler le stress et la gestion de la douleur.

Les e-liquides au CBD (ou huile à vaper au CBD) sont populaires pour leur accès pratique aux bienfaits du CBD tout au long de la journée.

Le CBD est très prometteur pour aider les étudiants dans leurs hauts et leurs bas, et l’éducation des autres ne fera que l’aider à être reconnu comme un composé thérapeutique naturel.

Le CBD pour la spondylarthrite ankylosante

Le cannabidiol réduit l’inflammation et la douleur associées à la SA (spondylarthrite ankylosante).

Le CBD comme traitement de la douleur chronique de la spondylarthrite ankylosante (SA) gagne du terrain en tant qu’alternative de gestion de la douleur. Les traitements actuels, tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) naproxène et indométhacine, sont les médicaments les plus souvent recommandés par les médecins pour la spondylarthrite ankylosante. Cependant, ils peuvent avoir des effets secondaires indésirables : ballonnements et gaz, saignements gastro-intestinaux, ulcères, vomissements, diarrhée ou constipation.

Une douleur non soulagée peut entraîner des réponses réflexes conscientes et inconscientes qui sont loin d’être optimales. La douleur non soulagée a également un impact sur la santé, les interactions sociales et professionnelles, ainsi que sur l’état mental et émotionnel.

Qu’est-ce que la spondylarthrite ankylosante ?

La spondylarthrite ankylosante est un type d’arthrite vertébrale et une maladie auto-immune. Comme dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, la douleur de la SA est une réponse inflammatoire hyperactive à la maladie elle-même, qui entraîne des lésions des tissus sains. Avec le temps, la SA peut provoquer la fusion des vertèbres, ce qui entraîne une posture courbée caractéristique et une perte de souplesse de la colonne vertébrale. Elle peut même affecter la cage thoracique, entraînant des difficultés à respirer profondément.

La SA se manifeste plus souvent chez les hommes que chez les femmes, et les symptômes commencent à l’âge adulte (17 à 45 ans). Toutefois, des cas de SA ont été observés chez des enfants et des personnes âgées.

Les signes et les symptômes commencent généralement au début de l’âge adulte. Ils peuvent inclure des douleurs et des raideurs dans le bas du dos et les hanches, des douleurs dans le cou et de la fatigue. Il est également fréquent que la SA entraîne une inflammation des yeux ou d’autres parties du corps. La SA touche également les zones où les tendons et les ligaments s’attachent aux os, principalement le long de la colonne vertébrale, ainsi que les tendons du talon d’Achille et le cartilage entre le sternum et les côtes.

Il n’existe pas de traitement curatif de la spondylarthrite ankylosante. Le traitement peut aider à gérer les symptômes et peut-être à ralentir la progression de la SA.

Régime de traitement standard de la SA par la CBD

Le traitement de la spondylarthrite ankylosante implique une approche à plusieurs volets : médicaments, exercice physique et thérapie physique. Les AINS sont généralement le premier recours pour la gestion de la douleur et de l’inflammation. Les effets secondaires potentiels des AINS ont été mentionnés ci-dessus. L’adoption d’une bonne posture et l’application de compresses chaudes ou froides sont d’autres options thérapeutiques.

La douleur et la fatigue sont les principaux symptômes. Étant donné la réponse individualisée au traitement, il existe des défis cliniques. La nature progressive de la SA rend difficile le recours à un seul médicament au cours de la maladie. Les opioïdes, en particulier, présentent de graves risques de dépendance et de surdose.

Le CBD pour la spondylarthrite ankylosante

En tant que traitement alternatif pour la douleur chronique de la spondylarthrite ankylosante, le CBD est un bon choix. Des études rapportées dans le Journal of Experimental Medicine ont montré que le CBD réduisait la douleur chronique et l’inflammation chez certains sujets.

Le CBD est un puissant anti-inflammatoire qui inhibe la prolifération cellulaire, c’est-à-dire la production et la division des cellules qui sont responsables de l’accumulation excessive de tissu osseux dans les vertèbres.

Le CBD supprime également la production de cytokines, responsables entre les cellules de la réponse immunitaire. Les cytokines stimulent les réponses vers les sites enflammés.

Le cannabidiol induit également la production de cellules régulatrices T pour combattre les effets néfastes d’un système immunitaire hyperactif.

La SA étant une maladie auto-immune, elle commence au niveau cellulaire, et c’est là que le CBD est le plus utile. En termes simples, le CBD calme la réponse immunitaire et contribue à atténuer la douleur et l’inflammation.

Le système endocannabinoïde (ECS) du corps humain régule la douleur et la réponse immunitaire du corps, entre autres fonctions. Composé de récepteurs situés dans le système nerveux central (CB1) et dans le système immunitaire (CB2), le système endocannabinoïde favorise et facilite la production et la diffusion des neurotransmetteurs de l’organisme. Le rôle du SCE dans la guérison des tissus enflammés est cliniquement lié à la prévention et au traitement de la douleur induite par l’inflammation.

Les National Institutes of Health ont parrainé une enquête sur le rôle du CBD dans la réduction de la douleur chronique et de l’inflammation. La recherche a montré que les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires du CBD ont contribué à réduire la douleur chronique. Le CBD agit sur les récepteurs CB1 de l’organisme pour atténuer le signal de la douleur au cerveau par le biais des mécanismes cellulaires décrits ci-dessus.

Frontiers in Pharmacology a examiné des études réalisées entre 1975 et 2018 sur les effets du CBD sur la douleur. Dans ces études, les chercheurs ont étudié la douleur en tant que symptôme de l’arthrite. La revue de 2018 a conclu que le CBD est un traitement efficace contre la douleur, avec peu d’effets secondaires.

L’activité agoniste du cannabidiol (initiation d’une réponse physiologique, associée à un récepteur) au niveau des récepteurs CB2 semble être responsable de ses propriétés anti-inflammatoires et de son influence sur la perception de la douleur. Les premières études humaines et animales soutiennent l’hypothèse selon laquelle le CBD réduit la douleur chronique et l’inflammation.

Le CBD joue un autre rôle dans l’amélioration de la douleur et de l’inflammation liées à la SA, à savoir l’amélioration de la qualité du sommeil.

Le CBD joue un autre rôle dans l’amélioration de la douleur et de l’inflammation liées à la SA, à savoir l’amélioration de la qualité du sommeil. Un mauvais sommeil peut être une conséquence de la douleur, ce qui a un impact sur la gestion de la douleur. Un repos approprié améliore non seulement l’efficacité de la gestion de la douleur, mais aussi l’humeur qui peut jouer un rôle dans l’amélioration de la douleur perçue.

De nombreux médicaments utilisés pour traiter la douleur chronique comportent un risque important, non seulement de dépendance mais aussi de troubles du sommeil liés à la respiration. Les opioïdes sont les coupables les plus courants, surtout lorsqu’ils sont associés à des dépresseurs du système nerveux central. Le CBD, en revanche, ne crée pas d’accoutumance et a peu d’effets secondaires, mais comme toujours, consultez le médecin avant de commencer un régime de CBD.

Comment utiliser le CBD pour la SA

Le CBD se présente sous de nombreuses formes, mais les façons les plus courantes de le prendre sont par voie orale ou topique. Les gélules ou les teintures sont les formes orales les plus courantes. Il faut parfois jusqu’à deux heures pour que les capsules de CBD commencent à agir, selon le contenu de l’estomac et la santé digestive.

Les sprays ou teintures sublinguaux offrent une meilleure absorption, en passant directement dans la circulation sanguine. Les utilisateurs maintiennent le liquide sous la langue pendant 1 à 2 minutes. Le CBD devrait faire effet en une heure environ.

En général, il faut du temps et de l’expérimentation pour trouver une dose efficace. La plupart des nouveaux utilisateurs commencent par deux doses de 5 mg, prises matin et soir. Tous les 7 à 10 jours, augmentez chaque dose de moitié environ jusqu’à ce que le soulagement de la douleur soit effectif.

Les produits topiques à base de CBD se présentent sous forme de lotions, d’onguents, de crèmes et de baumes et sont appliqués directement sur la peau là où le soulagement de la douleur est souhaité. Les onguents, les pommades et les baumes ont tendance à nécessiter moins d’applications que les lotions et les crèmes. Certaines recherches préliminaires ont montré que les applications topiques peuvent avoir de meilleurs taux d’absorption que les taux oraux. Appliquez généreusement et fréquemment pour soulager la douleur.

Qu’il s’agisse d’une prise orale ou d’un usage topique, trouvez un fournisseur qui peut présenter une analyse de test par une tierce partie. L’analyse montrera la pureté et les ingrédients. Le certificat d’analyse doit également indiquer la quantité de CBD délivrée par dose. L’objectif est d’obtenir une pureté de CBD supérieure à 98 %. Les autres ingrédients doivent être d’autres cannabinoïdes, des terpènes et des flavonoïdes, ainsi que l’agent porteur.

Les connaissances scientifiques sur le CBD et son potentiel pour des maladies telles que la spondylarthrite ankylosante n’en sont qu’à leurs débuts. Les études préliminaires, les essais et les rapports des utilisateurs montrent que le CBD est très prometteur pour le soulagement de la douleur chronique.

Comment diminuer le stress au travail grâce au CBD ?

Les études montrent que votre lieu de travail est votre principale source de stress. Une lourde charge de travail, des délais stricts et des patrons difficiles peuvent avoir un impact sur votre santé mentale globale. Lorsque le stress auquel vous êtes confronté s’accumule, il commence à se traduire dans votre physiologie, et des problèmes de santé commencent à apparaître.

Tout ce stress et son taux d’incidence élevé amènent les gens à chercher des solutions. Alors que certains ont recours à des médicaments sur ordonnance connus, d’autres croient au pouvoir de la médecine naturelle. La recherche d’une solution naturelle a été l’une des raisons de l’explosion de la CBD sur la scène.

Des études et d’innombrables témoignages ne cessent d’expliquer comment le cannabidiol (CBD), le composé non psychoactif présent dans le chanvre et le cannabis, devient de plus en plus populaire auprès des personnes qui cherchent une solution à leur stress.

Nous souhaitons tous avoir une vie plus détendue et nous voulons pouvoir commencer à profiter au maximum de notre quotidien et de notre vie ! Comme la majorité d’entre nous doit travailler, nous allons tous devoir faire face au stress du travail presque quotidien.

Ainsi, la clé du bonheur devient un choix personnel que beaucoup d’entre nous font pour éliminer ces poignards mentaux offensifs qui conduisent à une surabondance de stress dans nos situations de travail. Essayer la CBD pour le stress au travail pourrait être une solution pour vous, comme moyen de combattre votre niveau de stress atteignant un état d’aggravation qui pourrait conduire à des problèmes mentaux et physiques à long terme.

Comment la CBD se prête-t-elle à la réduction du stress lié au travail ?

Réduire le stress oxydatif

Le stress oxydatif se produit lorsque les radicaux libres produits par l’organisme écrasent le processus naturel de guérison. Il y aurait donc un déséquilibre entre les oxydants et les antioxydants. Alors que l’oxydation est un processus normal dans le corps, le stress oxydatif est causé par un déséquilibre qui entraînerait des dommages aux cellules et à l’ADN du corps.

L’oxydation a tendance à augmenter lorsque nous sommes stressés émotionnellement et/ou physiquement. Mais, si vous menez une vie saine, ce stress ne devrait pas vous affecter beaucoup. Par exemple, si vous suivez un régime alimentaire sain, riche en vitamines et en antioxydants, votre corps disposera des outils adéquats pour combattre cette réaction agressive. Il en va de même si vous êtes une personne active qui fait régulièrement de l’exercice.

Les personnes qui ont de mauvaises habitudes ressentiraient probablement les signes du stress oxydatif, notamment :

  • la fatigue
  • le brouillard cérébral/difficulté à se concentrer
  • les rides / cheveux gris
  • les maux de tête
  • la sensibilité au bruit
  • les douleurs musculaires/articulaires

Le stress oxydatif peut entraîner plusieurs problèmes de santé tels que la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, l’anxiété, l’insomnie, le diabète, la maladie d’Alzheimer, le cancer, etc.

La prise de CBD peut être utile grâce aux innombrables antioxydants présents dans le chanvre et le cannabis. Une étude de 1998 a révélé que le CBD et le THC contiennent tous deux des antioxydants agissant comme agents thérapeutiques potentiels pour le traitement des troubles neurologiques oxydatifs : les antioxydants neuroprotecteurs. Grâce à eux, le CBD joue un rôle majeur dans la prévention de plusieurs maladies neurologiques. Ainsi, pour résumer, le CBD peut aider à réduire le stress oxydatif, ce qui peut contribuer à réduire le stress sur le lieu de travail.

Réduire l’anxiété

Outre la douleur chronique, l’une des principales raisons pour lesquelles les gens ont recours à la CBD est de réduire leur anxiété. Le CBD s’est révélé efficace dans le traitement de plusieurs troubles anxieux, notamment le trouble d’anxiété généralisée et le syndrome de stress post-traumatique8. Comme le stress et l’anxiété vont de pair, la réduction de votre anxiété peut également avoir un impact significatif sur votre niveau de stress au travail.

Le CBD peut réduire l’anxiété

Réduire l’anxiété liée à la prise de parole en public

L’anxiété généralisée et l’anxiété liée à la prise de parole en public sont deux types d’anxiété distincts. Il existe en fait cinq types différents d’anxiété clinique. L’anxiété généralisée, également connue sous le nom de GAD, signifie que la personne éprouve des niveaux élevés d’anxiété extrême sur une période prolongée. Toutefois, les personnes souffrant d’anxiété liée à la prise de parole en public, également appelée « anxiété de performance », peuvent se sentir bien tout le temps jusqu’à ce qu’elles doivent se lever devant un groupe de personnes et faire une présentation ou un discours.

Prise de parole en public

Si parler en public fait partie de votre description de poste et que l’idée de parler devant les autres vous fait transpirer et trembler, le CBD pourrait être la bouée de sauvetage que vous recherchez.

Des études ont montré que le CBD est très efficace pour gérer l’anxiété liée à la prise de parole en public tout en ayant un effet anxiolytique sur les personnes qui vivent une situation stressante.

Accroître la concentration et l’attention

Le niveau de stress au travail peut avoir de graves conséquences sur de nombreux aspects (surmenage), notamment sur la concentration. Si vous avez l’impression d’être dans le brouillard la moitié du temps au travail, vous n’avez pas à vous inquiéter car vous n’êtes pas seul !

Que votre manque de concentration soit le résultat d’un mauvais sommeil (auquel le stress du travail et de la vie quotidienne peut contribuer), d’une insatisfaction au travail, d’un manque d’exercice physique ou d’un TDA/TDAH, l’incapacité à se concentrer peut devenir extrêmement stressante. Cela affecterait la qualité de votre vie et de votre travail.

Plusieurs études ont examiné l’effet de la CBD sur le TDAH avec des conclusions positives. D’autres études sont en cours pour déterminer le mécanisme exact par lequel elle y parvient.

Il n’est pas toujours facile de rester concentré au travail. Le CBD a montré qu’il augmentait la concentration, ce qui peut aider à gérer le stress lié au travail.

Stimuler la clarté mentale

La CBD s’est révélée être une excellente aide pour améliorer les fonctions cérébrales. Avant de vous attarder sur les effets du CBD sur vos fonctions cérébrales, il est important de comprendre comment votre corps utilise cette substance chimique naturelle issue du cannabis. Certaines études indiquent que l’organisme possède un système capable de réguler les processus physiologiques et cognitifs : le système endocannabinoïde aide à maintenir l’homéostasie. Ce que les études montrent, c’est que la CBD contient des substances chimiques qui imitent les fonctions du système endocannabinoïde.

Une étude a montré que la CBD aide à promouvoir la neurogenèse dans le cerveau, un processus dans lequel de nouvelles cellules cérébrales sont constamment créées. En d’autres termes, la prise de CBD peut aider à créer de nouvelles cellules cérébrales !

Ainsi, pour ceux qui ont touché le fond en milieu d’après-midi et qui ont encore besoin de se concentrer pour poursuivre leurs tâches, la prise de CBD par voie sublinguale peut certainement avoir un effet plus accentué que si vous buvez votre café habituel. Le CBD vous aidera à retrouver la clarté mentale tout en dissipant le stress.

Améliorer le sommeil

Le manque de sommeil est l’un des principaux facteurs de stress qui existent. Une étude de 2017 a montré que la CBD est prometteuse pour améliorer le sommeil paradoxal et réduire la somnolence diurne. Si vous vous trouvez épuisé au travail, le CBD pourrait vous aider en favorisant un sommeil plus sain la nuit, afin que vous puissiez faire pendant la journée ce qui doit être fait.

Contrôler l’alimentation émotionnelle

La plupart des français souffrent de ce que l’on appelle l’alimentation émotionnelle. Cela se produit lorsque vous passez toute la journée à manger des en-cas qui ne rentre pas dans une bonne hygiène de vie ! Si c’est votre cas, alors la CBD est probablement quelque chose à rechercher, y compris dans vos habitudes.

Alors que le THC (le composé psychoactif du cannabis) a montré qu’il augmentait la faim, le CBD régule en fait l’appétit et aide à contrôler les grignotages de stress. Des recherches ont montré que le CBD et le THC ont des effets opposés sur les habitudes alimentaires.

L’énergie

Le CBD étant connu pour renforcer les cellules du corps qui peuvent vous rendre fatigué tout au long de la journée, ce composant naturel peut vous donner le coup de pouce énergétique dont vous avez besoin pour passer une journée stressante au travail.

Grâce à une meilleure concentration, une réduction de l’anxiété et un sentiment général d’équilibre et de bien-être, le CBD offre un excellent apport énergétique entièrement naturel qui peut contribuer à réduire le stress et à dynamiser votre journée de travail.

Coup de pouce énergétique

Le stress sur le lieu de travail est réel. Nous le ressentons tous de temps en temps, certains plus que d’autres.

Si vous essayez de gérer les nombreux moyens de réduire le stress au travail et de créer un environnement plus sain au travail, la CBD pourrait être exactement ce qu’il vous faut.

Elle est légale en France et ne crée pas de relation de dépendance. Elle change littéralement la vie de millions de personnes à travers le monde chaque jour. Êtes-vous prêt à découvrir comment la CBD peut éliminer le stress au travail dans votre vie ? Mais avant de le faire, consultez votre médecin pour vous assurer que c’est la meilleure option pour vous.

Pour ceux qui cherchent à combattre le stress au travail avec le CBD sans se retrouver avec une trace de THC, les isolats de CBD ou les produits à large spectre de CBD sont votre meilleur choix.