Le CBD donne t’il les yeux rouges ?

Les yeux rouges, qui pleure et enflammés sont un effet secondaire de la consommation de cannabis. Mais cet effet secondaire est correlé à la beuh à forte teneur en THC.

Quid du cannabidiol ? Le CBD donne t-il yeux rouges ? NON. Nous allons voir dans la suite de l’article pourquoi et détailler la réponse.

Cannabis, CBD et yeux injectés de sang

Le cannabis aide à apaiser une longue liste de symptômes médicaux. Les plantes de cannabis peuvent présenter des différences considérables. En ce qui concerne les effets sur le corps humain, le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) sont généralement considérés comme les deux composés les plus connus pour avoir un impact notre cerveau.

En ce qui concerne les yeux rouges, le THC est le seul responsable. Lorsque le THC pénètre dans l’organisme, il fait baisser la pression sanguine et dilate ainsi les vaisseaux sanguins. Cela inclut les petits vaisseaux sanguins qui se trouvent derrière l’œil.

Lorsque les vaisseaux se dilatent (s’élargissent), le flux sanguin vers les yeux augmente de manière assez importante. Cela contribue à faire baisser la pression accumulée et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le cannabis à haute teneur en THC est souvent utilisé pour le glaucome. Et cela vaut pour toute consommation de THC.

Malheureusement, l’augmentation du flux sanguin vers les yeux se traduit également par le regard rouge, bouffi, larmoyant et irrité qui est devenu si stéréotypé des consommateurs de marijuana au fil des générations.

Le CBD ne produit pas ce genre d’effets, donc si vous vous êtes posé la question « le CBD cause-t-il les yeux rouges », la réponse est un grand « non ». Bien sûr, les consommateurs peuvent toujours avoir les yeux larmoyants en raison d’une réaction à la fumée (ou à un autre allergène), mais ce n’est pas le CBD lui-même qui devrait causer l’irritation.

Qu’est-ce que le CBD ?

Bien qu’il y ait des centaines de composés dans la marijuana, le CDB en est l’un des principaux composants. Comme nous l’avons vu plus haut, CBD est l’abréviation de cannabidiol. Le CBD est présent dans la plupart des souches de cannabis, mais en quantités différentes.

Par exemple, dans les souches puissantes et à forte teneur en THC, le CBD peut n’être présent qu’à l’état de traces. En revanche, dans les souches à forte teneur en CBD, elle peut représenter jusqu’à 20 % ou plus du poids sec de la plante.

La structure chimique du CBD est assez similaire à celle du THC. La différence réside dans un élément essentiel : Le CBD contient une combinaison supplémentaire d’hydrogène et d’oxygène. Ce changement subtil permet au CBD de fonctionner sans perturber les processus cognitifs.

Selon la plupart des témoignages, le CBD est considéré comme pouvant être utilisé sans danger sous diverses formes. Un rapport récent de l’Organisation mondiale de la santé corrobore cette affirmation en déclarant que le CBD « ne présente aucun effet indiquant un potentiel d’abus ou de dépendance ». Le rapport indique également qu' »il n’y a aucune preuve de problèmes de santé publique associés à l’utilisation du CDB pur ».

Comment fonctionne le CBD ?

Le corps doit maintenir en équilibre des processus tels que la température, l’humeur, la mémoire et le mouvement, ce que l’on appelle l’homéostasie. Le système endocannabinoïde joue un rôle important dans cette entreprise.

Le système endocannabinoïde est abondant dans les systèmes nerveux central et périphérique. Il est constitué d’un réseau de récepteurs et d’endocannabinoïdes, qui sont des cannabinoïdes fabriqués dans le corps humain. Les cannabinoïdes que l’on trouve dans les plantes de cannabis sont appelés phytocannabinoïdes. Le CBD et le THC sont bien sûr tous deux des phytocannabinoïdes.

Cependant, alors que le THC se lie directement aux récepteurs des endocannabinoïdes (ce qui galvanise les changements cognitifs), le CBD agit de manière plus indirecte. Le CBD ne semble se lier directement à aucun récepteur. Il semble plutôt influencer une variété de voies et de canaux ioniques indépendants des récepteurs pour produire une série d’effets bénéfiques.

La dilatation des vaisseaux sanguins n’est pas incluse dans cette « gamme d’effets bénéfiques ». Pour cette raison, nous pouvons plus ou moins dissiper le mythe selon lequel la CDB provoque des yeux rouges.

Donc, le CBD ne cause pas les yeux rouges… Mais est-ce légal ?

Le CBD n’est pas considéré comme un stupéfiant par conséquent il n’est pas interdit par la loi française. Cependant il ne peut être commercialisé qu’aux conditions suivantes :

  • La plante doit avoir une teneur inférieure à 0.2% de THC
  • Seule ses graines et ses fibres peuvent être utilisées
  • Le produit fini, quant à lui ne doit contenir aucune trace de THC

Les gens trouvent que le CBD peut être une alternative pour des choses comme le stress, l’anxiété, la douleur et les troubles du sommeil.

La marijuana, en revanche, est toujours, bien sûr, illégale en France. Son utilisation et sa possession sont interdites par la loi.

La science derrière le cannabis et les yeux rouges (le CBD n’est pas le coupable !)

Une présentation fascinante du Dr Denise A. Valenti souligne les effets opposés que le THC et le CBD semblent avoir sur la pression intraoculaire de l’œil (PIO).

Dans sa présentation, le Dr. Valenti déclare que si le cannabis est souvent utilisé pour abaisser la pression dans l’œil, cela est uniquement dû à la présence de THC. Le CBD, affirme-t-elle, fonctionne en fait pour « augmenter la pression dans l’oeil ».

Ses affirmations ont été confirmées par une étude humaine de 2008 qui a examiné les effets de diverses doses de THC et de CBD sur six patients atteints de glaucome. Les résultats de l’étude ont montré que si une dose de 5 mg de THC réduisait la pression intraoculaire, une dose de 40 mg de CBD l’augmentait en fait, tandis qu’une dose de 20 mg de CBD n’avait aucun effet.

Bien que la physiologie spécifique de ces effets inverses de la PIO ne soit pas bien comprise, il est tout à fait clair que lorsqu’il s’agit des yeux rouges, le CBD et le THC semblent avoir des effets opposés

Faire disparaître le rouge

Si vous avez les yeux rouges à cause de la consommation de cannabis, soyez assuré que ce n’est pas trop compliqué à résoudre. Les méthodes pour éviter et atténuer les rougeurs des yeux causées par la marijuana comprennent une hydratation adéquate et l’utilisation de gouttes oculaires de qualité. Il est également possible de passer d’une souche à forte teneur en THC à une souche à forte ou faible teneur en CBD.

Dans l’ensemble, nous espérons que cet article a contribué à répondre à la question de savoir si la CBD provoque ou non des yeux rouges. Si vous souhaitez consommer du cannabis mais que vous n’aimez pas trop le regard irrité, la consommation responsable de produits CBD de qualité peut vous donner l’occasion de ressentir des effets bénéfiques sans souffrir de yeux rouges, larmoyants et gonflés